skip to Main Content
Vendre vos créations en boutique

Vous commencez votre parcours en tant qu’artisan bijoutier et souhaitez distribuer vos collections ? Plusieurs options s’offrent à vous pour vendre vos bijoux. Avoir un site internet ou une boutique Etsy sont deux solutions que vous pouvez exploiter. Vous pouvez aussi vous adresser à des commerces indépendants pour mettre en place un dépôt-vente ou leur proposer d’acheter directement un stock de pièces. Ces revendeurs peuvent grandement vous aider à faire connaître votre marque et à percer dans le métier. Vous avez bien réfléchi et vous souhaitez tester ce canal de distribution ? Comment vendre ses créations en boutique dans la pratique ? Voici trois conseils pour vous lancer sereinement.

Les conseils que vous trouverez dans cet article sont issus de l’interview que j’ai réalisée de Mélanie de Apprendre La Bijouterie, que vous pouvez visionner ci-dessous.

1. Démarcher des boutiques qui correspondent à son image de marque pour arriver à vendre ses créations

Vendre ses bijoux en boutique

Avant tout, sachez que vendre ses bijoux en boutique n’est pas obligatoire pour réussir, bien que cela soit un atout non négligeable pour acquérir une certaine visibilité et mettre un pied à l’étrier. Si vous choisissez d’emprunter cette voie, il est important d’entamer une réflexion globale pour bien préparer votre marque et vos collections de bijoux dans ce sens.

À quel moment commencer à démarcher les boutiques ?

Aborder les commerçants pour leur proposer vos créations ne se décide pas du jour au lendemain et nécessite un peu de préparation. Avant de vous lancer, il est préférable d’assoir votre image de marque, vos créations, ainsi que leur orientation (si vous souhaitez vous spécialiser dans certains types de bijoux, par exemple). Vous devez également évaluer vos prix et vérifier que votre offre est cohérente, avant de la soumettre à des boutiques. 

La question du stock est aussi essentielle. Vous devez vous assurer de pouvoir garantir votre capacité de production et de la maintenir sur le long terme, si certains bijoux se vendent très bien et que vous avez une forte demande. Pour cela, avant d’entamer votre prospection, il vaut mieux prévoir un peu de stock. 

 

Vendre vos créations en boutique dès le départ peut s’avérer compliqué, car vous commencez tout juste votre activité. Mais si l’occasion se présente et qu’un gérant vient à vous spontanément, saisissez votre chance. Cette expérience reste très formatrice, peut vous ouvrir de belles portes et développer votre notoriété localement.

Comment sélectionner ses futurs revendeurs ?

Vous devez choisir ces boutiques avec le plus grand soin. Elles véhiculeront votre image de marque et doivent donc vous correspondre. Avant d’aller à leur rencontre, vous pouvez les rechercher sur les réseaux sociaux ou bien faire confiance à votre instinct, lorsque vous vous promenez en ville et qu’une boutique attire votre attention.

Quoi qu’il en soit, vous devez bien vous renseigner sur le point de vente en question. Regardez s’il est présent sur Instagram, épluchez les posts et vérifiez si l’état d’esprit, l’atmosphère et l’image de la boutique pourraient coller à votre propre image de marque. Projetez-vous un instant et posez-vous cette simple question : verriez-vous vos créations en vitrine de ce magasin ? 

Il n’y a pas vraiment de limites en ce qui concerne la sélection de vos revendeurs. Il peut s’agir d’une petite boutique de votre ville ou d’une autre région ou pays. Attention toutefois à prévoir des conditions précises si cet éventuel revendeur se trouve loin.

Comment aborder les points de vente et ajuster ses collections ?

Pour approcher ces commerçants, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez tout d’abord interagir avec eux par le biais des réseaux sociaux. Vous pouvez aussi les rencontrer, entamer une discussion, leur déposer votre carte de visite ou leur présenter votre catalogue. Dans tous les cas, soyez naturel, privilégiez les échanges pour essayer de créer une relation et voir si une collaboration pourrait se nouer. 

Au début de votre activité, vous serez peut-être tenté de multiplier les points de vente. Cela dépend exclusivement du but que vous vous êtes fixé. Si vous souhaitez écouler un maximum de pièces, cette option est pertinente, à condition de pouvoir assurer votre capacité de production. 

L’important reste de trouver les bons points de vente, ceux qui seront cohérents avec vos collections et qui toucheront la clientèle adéquate. Si vous créez des bijoux haut de gamme, par exemple, vous devez sélectionner des boutiques proposant des articles du même niveau. 

L’idéal est de parvenir à un équilibre entre des modèles simples et faciles à réaliser, qui s’avèreront plus efficaces à la vente et des produits d’appel. En général, ces modèles sont des bijoux plus travaillés, qui attirent l’œil, suscitent l’intérêt chez le client et peuvent entraîner un achat derrière.

2. Gérer ses stocks et adapter sa production pour vendre ses créations en boutique

Fabriquer du stock de bijoux

La gestion de vos stocks est cruciale lorsque vous proposez vos collections à la vente en boutique. Vous devrez anticiper et vous assurer de pouvoir fabriquer suffisamment en cas de forte demande. Il est aussi important d’ajuster votre gamme en fonction des tendances et des pièces qui se vendent le mieux pour trouver un juste milieu, vous garantir le bon déroulement de la collaboration et un fonctionnement serein.

Avoir du stock en amont pour assurer ses arrières

Cette question dépend d’un ensemble de critères, à commencer par la nature de vos créations et le métal employé pour leur fabrication. Certaines pièces sont plus longues à produire et vous devrez prendre en compte ce paramètre avant de les proposer à la vente.

Si vous débutez, que vous avez déjà un ou deux points de vente et même si ce n’est pas encore le cas, il est conseillé d’avoir un minimum de stock. Une dizaine d’exemplaires de modèles différents peuvent suffire pour se lancer l’esprit tranquille. Si vous avez du surstock dans une gamme et que vous souhaitez l’écouler, vous pouvez tout à fait la proposer à votre revendeur. Cela vous accordera le temps nécessaire pour travailler sur d’autres collections. 

Si vous êtes déjà installé dans plusieurs boutiques, des délais de fabrication peuvent être fixés. Dans ce cas, vous programmerez des phases de production et conviendrez de délais de livraison avec le gérant. S’il s’agit d’une commande, la boutique et le client s’attendent normalement à patienter.

Vendre ses créations dans plusieurs boutiques si elles correspondent à des gammes de prix différentes

Si vous créez des bijoux de plusieurs gammes, par exemple une collection haut de gamme et une ligne fantaisie, vous pouvez tout à fait les présenter dans plusieurs boutiques. Cela vous permet de différencier les collections et de développer celles qui fonctionnent le mieux. Si l’écart de prix entre vos assortiments est plus léger, vous pouvez les proposer dans une seule et même boutique. 

Si vous avez conçu une collection de bijoux pour mariée, par exemple, il sera intéressant de viser les boutiques spécialisées dans ce domaine et non pas celles qui distribuent des bijoux fantaisie classiques. 

Tout est une question d’équilibre et de cohérence. Vous devez sélectionner les bons points de vente, en fonction de ce que vous proposez. Toucher la bonne clientèle au travers du circuit de distribution approprié est la clé pour bien vendre vos créations en boutique !

3. Choisir le dépôt-vente, la vente ferme ou bien les deux pour maximiser ses chances de vendre ses collections de bijoux

Bijoux exposés en boutique

Il existe plusieurs canaux possibles pour commercialiser vos créations. Les boutiques que vous aurez sélectionnées peuvent accueillir vos pièces en dépôt-vente ou bien acheter directement un stock, qu’elles revendront à leurs clients. Marges, conditions, fonctionnement, quelles sont les différences entre ces deux types de vente ? Voici quelques explications. 

Comment fonctionne le dépôt-vente de bijoux dans la pratique ?

Le dépôt-vente est souvent utile lorsque l’on commence son activité et que l’on souhaite se faire connaître. Il consiste à laisser un stock de bijoux à un commerçant, chargé de le distribuer. Vous devez donc avancer une certaine quantité de pièces et vous êtes payé au fur et à mesure des ventes conclues. 

Les marges du dépôt-vente sont intéressantes pour le créateur. En moyenne, elles tournent autour de 30 % pour la boutique et 70 % pour l’artisan bijoutier. Toutefois, le dépôt-vente implique de fixer certaines conditions avec votre revendeur, afin de garantir le bon déroulement de la collaboration pour les deux parties.

Quelles sont les conditions du dépôt-vente ?

Si vous souhaitez vous lancer dans le dépôt-vente, il vaut mieux mettre sur papier certaines conditions et discuter clairement avec le gérant. Pour commencer, vous pouvez établir un contrat de dépôt-vente. Il est fréquent que certains commerçants disposent d’un contrat type auquel vous pouvez ajouter vos conditions. 

Quelles sont-elles ? Dressez une liste des modèles fournis et pris en photo au préalable et étiquetez vos pièces avec un code ou une référence pour suivre les ventes. Vous pouvez créer un tableau récapitulatif où tout est mentionné précisément. Indiquez les retours, inscrivez les marges (y compris si le magasin fait des soldes) et mettez au clair les conditions si un bijou est abîmé, notamment. 

Vous devez également déterminer au bout de combien de temps vous récupérerez votre stock si celui-ci n’est pas écoulé. En principe, il vaut mieux instaurer une rotation régulière, car les nouveaux produits attirent davantage la clientèle.

Si vous débutez, soyez patient : réussir à vendre ses créations en boutique par le biais du dépôt-vente peut prendre un peu de temps. Si malgré tout, vos pièces ne rencontrent pas le succès escompté après plusieurs mois et différentes collections proposées, n’insistez pas. En revanche, si cela fonctionne, vous pouvez suggérer au commerçant un achat de votre stock.

Vente ferme : comment ça marche ?

L’achat ferme ou vente ferme est mieux sur le long terme et plus simple à gérer, car il s’agit d’une vente directe à la boutique, qui devient propriétaire du stock en question. Vous pouvez aussi combiner du dépôt-vente et de la vente ferme. Toutefois, sachez que les marges sont moins intéressantes pour vous par ce biais, puisque le commerçant achète votre stock et va donc négocier le tarif. 

En moyenne, les boutiques appliquent une marge équivalente à deux ou trois fois le prix d’achat du bijou. Par exemple, pour une pièce que vous vendez 50 euros à la boutique, cette dernière pourra la vendre, selon sa marge, entre 100 et 150 euros. 

Là aussi, il est important de calculer vos coûts en amont, de déterminer un prix professionnel fixe, en dessous duquel vous ne descendrez pas. Tout est négociable, vous pouvez également ajuster votre marge selon le magasin, s’il vous demande l’exclusivité, notamment.

Créer des bijoux et les vendre

Vous connaissez à présent tous les secrets pour vendre vos créations en boutique. Soyez patient pour voir décoller votre activité et lorsque vous expérimenterez une phase de forte production, envisagez de déléguer. Vous pouvez faire appel à des stagiaires en bijouterie ou d’autres collaborateurs pour vous aider ponctuellement si vos moyens financiers sont limités. En tant que créateur de bijoux et chef d’entreprise, cet investissement est parfois nécessaire pour se développer, atteindre de nouveaux objectifs et aller plus loin !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top