skip to Main Content
Matthieu Cheminée : Un Maître Du Poinçonnage

Bienvenue à nouveau sur Objectif Bijoux ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute recevoir mon "Guide pratique pour bijoutiers débutants" : cliquez ici pour le télécharger gratuitement ! 🙂

Cette semaine, je vous présente Matthieu Cheminée, un joaillier et auteur que j’admire beaucoup, autant par ses créations que par son implication bénévole dans le projet Toolbox Initiative qu’il a monté avec le joaillier Nord-Américain Tim McCreight. Nous parlerons de ce projet dans une prochaine interview qui paraîtra sous peu, car aujourd’hui, j’aimerais que l’on s’intéresse plus particulièrement au parcours de Matthieu, comment il en est venu à développer son style si particulier et ce qui l’a mené à écrire ses livres.

Je vous laisse découvrir tout cela en vidéo (c’est beaucoup mieux 😉). Et pour les plus pressés, je vous ai tout de même rédigé un bref résumé de notre conversation.

Le parcours de Matthieu Cheminée

bijoutier malien
Bijoutier malien | Crédit photo : Matthieu Cheminée

Né et ayant grandit à Paris, Matthieu Cheminée décide à l’âge de 19 ans de partir au Nouveau-Mexique, afin de rendre visite à sa grand-tante qui y était établie en tant que peintre. Cet endroit lui a tellement plu, qu’il y a finalement passé 7 années.

Émerveillé par tous les bijoux Navajos, Hopis et Zunis que l’on peut trouver un peu partout dans les boutiques du Nouveau-Mexique, l’envie d’apprendre la bijouterie s’est finalement imposée à lui. À Taos, il a eu la chance de rencontrer des bijoutiers amérindiens et Nord-Américains auprès desquels il a pu commencer son apprentissage.

La première technique qu’il a apprise est le poinçonnage. Technique qu’il a toujours utilisée durant sa carrière et dans laquelle il est spécialisé aujourd’hui.

Par la suite, Matthieu a vécu 3 ans au Mali. Là-bas, il a également pu apprendre des techniques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest auprès de bijoutiers africains, principalement Touaregs, Bambaras et Peuls. C’est là-bas qu’il a appris la coulée à la cire perdue façon Touareg (cire d’abeille et moule à base d’argile, de sable et de charbon écrasé), le filigrane, la fabrication de chaînes et la forge.

Suite à son séjour au Mali, Matthieu s’est installé au Canada, et c’est à Montréal, à l’École des Métiers du Sud-Ouest qu’il s’est initié aux techniques plus classiques de la bijouterie/joaillerie. École dans laquelle il a ensuite enseigné durant 7 ans.

Aujourd’hui, Matthieu enseigne toujours – à l’École de Joaillerie de Montréal – mais se consacre d’avantage à ses créations.

Trouver son propre style

Matthieu Cheminée Saul Bell Design Award
Bracelet Itado | Première place au Saul Bell Design Award 2018, catégorie Argentium/silver

Beaucoup de bijoutiers, au début de leur carrière, ont tendance à s’éparpiller dans la création, à essayer différentes choses, différents styles. Même si cette phase exploratoire est importante et essentielle, il est nécessaire à un certain moment de se concentrer sur une chose.

C’est ce qu’à fait Matthieu. Pendant une année entière, il s’est consacré uniquement au poinçonnage, ce qui lui a permis de se spécialiser dans cette technique tout en développant son propre style.

Par ailleurs, quand on se lance en bijouterie, il est facile de tomber dans le piège de vouloir plaire à tout le monde, car on imagine qu’ainsi, on vendra plus. Cependant, il faut éviter de concevoir des bijoux seulement dans le but de plaire aux autres, ou de pouvoir rentrer dans telle boutique ou telle galerie.

Il est important de se faire plaisir quand on créé, et de créer des choses qui nous plaisent.

« Quitte à moins vendre, je préfère faire ce que j’aime »

En choisissant de rester fidèle à lui-même, Matthieu a tout de même réussi à trouver une clientèle qui lui achète ses créations.

Les livres de Matthieu Cheminée

Legacy

Legacy est issu d’un long travail de documentation des différentes techniques de bijouterie d’Afrique de l’Ouest. Travail qui a débuté lors des trois années que Matthieu a passées au Mali à apprendre la bijouterie auprès de différents bijoutiers maliens, puis lors des années qui ont suivi, puisqu’il retournait régulièrement dans ce pays.

Ce livre contient à la fois des biographies de différents bijoutiers africains, ainsi que des pas à pas de différentes techniques propres à l’Afrique de l’Ouest, le tout illustré d’une centaine de photographies.

Legacy Matthieu Cheminée

The Art of Stamping

The Art of Stamping paru au mois de novembre 2019 est le deuxième livre que Matthieu Cheminée publie. Celui-ci traite uniquement du poinçonnage.

On y retrouve des biographies de différents bijoutiers spécialisés dans cette technique (Navarro, Touaregs, thaïlandais, etc.), des démonstrations de fabrication d’une quarantaine de poinçons, des informations sur les types d’acier, la trempe, le revenu, etc.

Un livre très complet dont la rédaction et les recherches auront pris au total 3 ans et qui aura mené Matthieu aux quatre coins du monde.

The art of stamping

Merci d’avoir lu cet article/regardé cette vidéo. Pour clore cette première interview de l’année, je vous laisse sur quelques images du travail de Matthieu 😉 Et rendez-vous sur son site web pour en savoir plus !

Cet article comporte 2 commentaires
    1. Caroline R. dit :

      Coucou Marie-Anne, merci pour ton commentaire 🙂 Contente que l’interview t’ai plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

Recevez votre cadeau : Le guide pratique pour bijoutiers débutants