skip to Main Content
Dérocher un bijou

Vous commencez tout juste à apprendre la bijouterie et vous vous demandez ce qu’est un  déroché ? Loin d’être une technique complexe et barbare, le dérochage qui suit les étapes de recuit et de brasage est une étape essentielle à la fabrication de bijoux. C’est pourquoi je vous propose, dans la suite de cet article, de découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur la façon de faire un déroché en bijouterie !

Le déroché en bijouterie : qu'est-ce que c'est ?

Borax Brasure
Oxydation et résidus de fondant après brasage - Crédit photo © Caroline Rivière

Lors du brasage ou du soudage, un fondant (généralement du borax) est utilisé, non seulement pour contrer les phénomènes d’oxydation, mais aussi pour permettre à la brasure de couler à l’endroit voulu. Malgré cela, des traces d’oxydation apparaissent sur le métal, plus particulièrement là où il n’y avait pas de fondant.

Mais comment enlever cette fine couche d’oxyde, ainsi que le borax qui s’est vitrifié durant le brasage ?

C’est justement là que le déroché intervient ! Généralement composé d’acide sulfurique et d’eau (dans des proportions de 1 pour 9), ce bain permet de dissoudre cette fameuse oxydation, ainsi que les résidus de fondant.

La solution de dérochage est-elle toxique ?

Il faut savoir que les émanations produites par un déroché à base d’acide sulfurique ne sont pas très bonnes pour la santé. De plus, ce composé étant nocif pour la peau et les yeux, il est important de bien se protéger. Voici donc toutes les précautions que vous devez pendre pour utiliser votre bain à dérocher :

Ventilez bien la pièce où le déroché est réalisé. Si vous n’avez pas de système de ventilation dans votre atelier, je vous conseille d’ouvrir les fenêtres autant que possible.
Mettez des lunettes pour protéger vos yeux.
Évitez de mettre le nez au-dessus (et à la limite porter un masque).
Ne faites surtout pas bouillir votre déroché afin de limiter au maximum les vapeurs.
Bien évidemment, ne réutilisez pas le récipient de votre bain à dérocher pour faire cuire vos pâtes ou pour préparer un coulis de tomate 😉

Dans le cas où, malgré ces précautions, de l’acide atterrirait sur votre peau, veillez à bien rincer la zone concernée à grande eau pendant au moins 15 minutes. En cas d’ingestion, n’hésitez pas à consulter un médecin sans tarder.

Existe-t-il des alternatives à l'acide sulfurique ?

Si vous ne trouvez pas d’acide sulfurique, ou craignez d’en utiliser, trois autres solutions s’offrent à vous.

Le Sparex

Sparex Pour Déroché De Bijoutier
Sparex - Crédit photo © Jill Pollock | Vaea Designs

Tout d’abord, citons le bisulfate de sodium (aussi appelé hydrogénosulfate de sodium ou Sparex), de formule NaHSO4. Ce dernier se trouve assez facilement dans les boutiques spécialisées pour les piscines. On l’utilise de la même manière que l’acide sulfurique, mais dans des proportions légèrement différentes : environ une cuillère à soupe de Sparex pour un litre d’eau.

Par ailleurs, tout comme l’acide sulfurique, le Sparex peut être nocif. Il faut donc appliquer les mêmes règles de sécurité avec celui-ci.

Vinaigre et sel

Déroché écologique Au Sel Et Vinaigre Blanc
Sel et vinaigre blanc - Crédit photo © Jill Pollock | Vaea Designs

Il est possible de réaliser un déroché à base de vinaigre (250 mL) et de sel (15 mL). Concernant les proportions, vous pouvez aussi remplir votre récipient de vinaigre et ajouter du sel jusqu’à saturation, c’est-à-dire, jusqu’à ce que la solution soit si saturée en sel que celui-ci ne peut plus se dissoudre.

Si la dissolution est plus longue et l’odeur de vinaigre assez forte, elle présente néanmoins des avantages écologiques certains et, de plus, n’est pas toxique.

Notez que tout comme pour les solutions de dérochage citées plus haut, il faudra faire chauffer celle-ci pour qu’elle soit efficace.

Pierre d’alun et eau

Déroché De Bijoutier à La Pierre D'alun
Préparation d'un déroché écologique à la pierre d'alun - Crédit photo © Jill Pollock | Vaea Designs

Une autre alternative naturelle et moins nocive que l’acide sulfurique est le déroché à base de pierre d’alun et d’eau (environ 4 cuillères à soupe pour 1 litre d’eau). J’ai d’ailleurs tendance à préférer cette solution à celle du vinaigre et du sel, étant donné qu’elle ne dégage pas d’odeur. Toutefois, j’ai remarqué que si elle est très efficace sur l’argent, ce n’est pas vraiment le cas pour le laiton…

Vous trouverez de la pierre d’alun dans la plupart des magasins bio ou sur le net. Toutefois, si vous l’achetez en bloc, il faudra en faire de la poudre en la frottant sur une râpe à fromage. Cette opération pouvant être assez longue, je vous conseille donc de privilégier l’achat de pierre d’alun en poudre 😉

Comment faire un déroché et dérocher du métal ?

1- Choisir son récipient

Mijoteuse pour déroché de bijoutier
Mijoteuse - Crédit photo © Jill Pollock | Vaea Designs

Pour préparer un déroché en bijouterie, nul besoin d’un équipement complexe de laboratoire ! Et la bonne nouvelle c’est qu’il existe plusieurs alternatives.

Certains utiliseront un simple chauffe-biberon pour chauffer le déroché au bain-marie (parce que oui,  pour un maximum d’efficacité, une solution de dérochage s’utilise à chaud). D’autres utiliseront un récipient en verre (cafetière, casserole, etc.) qu’ils placeront sur un réchaud. Et d’autres encore choisiront d’utiliser un bécher qu’ils accrocheront au-dessus d’une bougie, la flamme de cette dernière réchauffant ainsi la solution.

 Pour ma part, j’ai tendance à préférer la mijoteuse de cuisine avec régulateur de température. En effet, les solutions que j’ai citées précédemment sont très bien, mais elles présentent selon moi deux désavantages :

Le récipient dans lequel le déroché est réalisé est souvent trop petit à mon goût, ce qui peut poser problème quand on fait de la production ou quand on réalise de gros bijoux.
2- Il faut réchauffer le déroché à chaque fois que l’on veut l’utiliser, alors qu’avec la mijoteuse, il suffit de l’allumer le matin en réglant celle-ci sur une température basse ou tiède, et de l’éteindre le soir avant de partir.

Cette solution n’est pas forcément beaucoup plus onéreuse que les autres, car il est possible de trouver des mijoteuses en seconde main sur les sites de reventes entre particuliers ou encore dans des friperies. Et quand on a de la chance, on peut aussi en trouver des neuves en promo au supermarché 😉

2- Préparer le bain de dérochage

Bol d'eau avec bicarbonate de soude - Crédit photo © Jill Pollock | Vaea Designs

En premier lieu, vous devrez préparer votre « décoction » de dérochage. Pour cela, rien de compliqué, il vous suffit de mettre de l’eau dans la mijoteuse, puis d’ajouter l’acide sulfurique ou le Sparex (en veillant à conserver les proportions citées ci-avant). En chauffant, les cristaux vont se dissoudre dans l’eau : le déroché est prêt !

Petite précision supplémentaire : c’est bien l’acide que l’on ajoute dans l’eau, et non l’inverse. Pourquoi ? Tout simplement parce que, de cette manière, on limite au maximum les risques d’éclaboussures.

En plus de votre bain de dérochage, il est important de prévoir un bol rempli d’eau, dans lequel un peu de bicarbonate de soude aura été versé. Cette eau servira à neutraliser l’acide encore présent sur votre ouvrage.

3- Plonger le bijou dans le déroché

Faire un déroché en bijouterie
Bijou prêt à être déroché - Crédit photo © Jill Pollock | Vaea Designs

Après avoir préparé votre mijoteuse ainsi que votre bol d’eau, vous pouvez (enfin !) dérocher vos œuvres. Pour cela, c’est assez simple :

Refroidissez l’élément que vous souhaitez dérocher. S’il s’agit d’une plaque en cuivre, argent ou or jaune sur laquelle vous venez de faire un recuit, alors vous pouvez la plonger dans de l’eau à température pièce sans problème, avant de la déposer dans le bain à dérocher. Toutefois, s’il s’agit d’un élément en laiton, ou d’un bijou qui contient des brasures, il vaudra mieux le laisser refroidir tranquillement à l’air libre.

Une fois le bijou bien refroidi, vous pouvez le mettre dans la mijoteuse. Attention tout de même : n’y mettez pas vos doigts ! Je vous conseille d’utiliser une pince en cuivre ou en laiton pour plonger le métal dans le déroché, ainsi que pour l’y récupérer. N’utilisez surtout pas de pinces en acier pour éviter des réactions chimiques non voulues avec vos bijoux, sans quoi vous risquez de les retrouver touts roses après dérochage.

Enfin, lorsque vous ne voyez plus de traces d’oxydation à sa surface, vous pouvez retirer le bijou du dérocher, le plonger dans l’eau de votre bol pour le rincer et… Tada ! L’opération de dérochage est terminée.

Comment changer son bain de dérochage ?

Bien sûr, un déroché, en bijouterie, ne dure pas éternellement : au bout d’un moment, il faut changer la solution. Quand ? Comment ? Rien de plus simple : il suffit de suivre les instructions suivantes.

Le bain de dérochage se change lorsqu'il est saturé

Changer son déroché
Déroché devant être changé - Crédit photo © Caroline Rivière

Plus le déroché est saturé en oxyde, moins il est efficace. En règle générale, quand la solution est bien réalisée et suffisamment chaude, il ne faut pas plus d’une ou deux minutes pour que les oxydes et les résidus de fondant se dissoudent. Cependant, plus on va dérocher de bijoux, plus la solution va devenir saturée en oxyde. Si votre récipient est blanc ou transparent, vous verrez alors la solution devenir bleue. Toutefois, vous ne le verrez pas si votre récipient est de couleur foncée. Dans ce cas, si vous constatez que le dérochage prend beaucoup trop de temps à se faire, voir ne se fait plus du tout, c’est qu’il est temps de le changer.

La photo ci-contre illustre bien le phénomène. On y voit aussi beaucoup de saletés au fond, ce qui peut arriver dépendamment des travaux que vous effectuez 😉

Un même bain de dérochage peut néanmoins être utilisé plusieurs jours, voire plusieurs semaines ! Cela dépend essentiellement du nombre de bijoux que vous trempez dedans.

Un même bain de dérochage peut néanmoins être utilisé plusieurs jours, voire plusieurs semaines ! Cela dépend essentiellement du nombre de bijoux que vous trempez dedans.

Le bain de dérochage se change après avoir été neutralisé

Si l’acide sulfurique et le Sparex ne sont pas bons pour l’humain, ils ne le sont pas plus pour l’environnement. Afin d’éviter de polluer les cours d’eau, il faut éviter de jeter le déroché dans l’évier sans l’avoir neutralisé auparavant.

Pour cela, aucune opération compliquée ou coûteuse : il suffit d’utiliser du bicarbonate de soude. Eh oui ! Grâce à la réaction chimique qui a lieu, ce produit va neutraliser l’acide. Attention, toutefois : cette opération conduit à de nombreuses émanations toxiques. Heureusement, vous savez désormais quoi faire pour éviter de respirer ces vapeurs (aération de la pièce, port d’un masque, etc.) 😉

C’est uniquement une fois que plus aucune réaction n’est observée après ajout de bicarbonate qu’il il est possible de jeter le déroché. La plupart des bijoutiers vont simplement le vider dans leur évier. Toutefois, je sais que certains préfèreront l’amener dans un centre de traitement des déchets dangereux. Si vous en avez un à proximité de chez vous, ce peut être une solution à envisager.

Pour conclure, voici une petite vidéo que j’ai réalisé pour vous montrer comment je procède pour changer mon bain à dérocher :

Désormais, vous avez en main toutes les cartes en main pour vous permettre de faire un bon déroché pour vos bijoux en or, argent, cuivre ou laiton. Le dérochage n’est pas complexe en soi, mais il demande de prendre quelques précautions afin de préserver sa santé. Mais rassurez-vous : en suivant ces recommandations, vous ne devriez pas rencontrer de problèmes lors de l’utilisation du bain à dérocher durant la fabrication de vos bijoux artisanaux. Toutefois, si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire !

Cet article comporte 2 commentaires

  1. Bonjour,
    Super article merci beaucoup !
    Petite question concernant le vinaigre et le gros sel, on ne le met pas dans de l’eau ? C’est du vinaigre blanc pur + du gros sel et c’est tout ?
    Merci !
    Lysanne

    1. Caroline R. dit :

      Bonjour Lysanne, je suis ravie que l’article vous plaise 🙂
      Exactement, seulement du vinaigre et du sel. Pas d’eau 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau : Le guide pratique pour bijoutiers débutants