skip to Main Content
Comment Fabriquer Des Bijoux En Porcelaine ?

Avez-vous déjà rêvé de fabriquer vos propres bijoux en porcelaine ? C’est une matière noble qui cuit à très haute température. De plus c’est l’argile la plus solide que vous pourrez trouver sur le marché. Il existe bien des manières de concevoir des bijoux en céramique. Dans cet article, je vais vous dévoiler quelques-uns de mes secrets de fabrication et vous guider dans la création de vos premiers bijoux en argile. En comprenant bien cette matière et en suivant les quelques étapes incontournables que je vous propose, vous arriverez à un résultat très professionnel !

Cet article a été rédigé par Émilie Coquil, céramiste et créatrice du blog Les Néo-Céramistes.

1- Comprendre la matière avant de fabriquer des bijoux en porcelaine

J’ai démarré une collaboration pour un projet de design de bracelet avec un bijoutier expérimenté. Je l’ai laissé jouer avec la matière argileuse et j’ai compris qu’il pensait à son bijou en porcelaine comme si c’était du métal. Après quelques essais frustrants, nous avons repensé entièrement la conception en respectant davantage la matière, qu’il commençait à mieux appréhender. Hé oui, on ne peut pas concevoir un bijou en céramique comme un bijou en métal ! C’est pourquoi je vous détaille avant tout quelques-unes des caractéristiques essentielles de l’argile.

La fragilité

L’argile est une matière plastique, c’est à dire qu’elle se modèle facilement. Elle est constituée de particules fines issues de l’altération de diverses roches sédimentaires et d’eau. Plus elle en est imbibée, plus elle ramollit et manque de tenue jusqu’à devenir boueuse. Au contraire, plus elle sèche, plus elle devient fragile et friable. C’est pourquoi un bijou, comme une poterie, doit être manipulé avec délicatesse à toutes les étapes de fabrication. La porcelaine est l’argile la plus durable. Mais vous pourrez tout à fait choisir une autre argile si vous voulez une couleur de terre particulière, ou que vous bijoux se déforment trop.

Le rythme de séchage

Le séchage doit être contrôlé et se faire de façon uniforme sinon la pièce va se craqueler ou fissurer. Parfois même on ne voit aucune fissure, mais l’argile a intégré une tension, et la fissure va se révéler après la cuisson. La première cuisson sèche partiellement la pièce qui devient dure, mais reste poreuse. À la deuxième cuisson, toute l’eau s’est évaporée.

Le niveau de précision

Le niveau de détail qu’on peut apporter à une céramique n’est pas le même qu’en bijouterie, car la matière bouge et retient très facilement la pression des mains. Pourtant moins il y a d’eau, plus on peut travailler avec précision. C’est pourquoi on va aller chercher du détail progressivement, à mesure que la pièce sèche.

Le rétrécissement

C’est important de savoir qu’une pièce rétréci de 8 à 12% en moyenne durant le processus de fabrication. Cela peut être plus encore, selon la terre choisie. Pour un bijou, cela va faire une très grande différence dans l’aspect final.

Les lutations

Une lutation pourrait correspondre à une brasure en bijouterie. Il s’agit de coller ensemble 2 éléments avec de la barbotine (une sorte de colle composée d’eau et d’argile réhydratée). Les lutations sont toujours plus exigeantes à réaliser sur de petites pièces. De plus il faudra poncer la pièce pour enlever les excédents de barbotine.

Mon premier conseil est donc de jouer avec la matière argileuse et de la travailler de différentes manières pour voir comment elle réagit, avant de vouloir faire un bijou parfait.

Si vous voulez en savoir plus, référez-vous au chapitre 2 de mon guide gratuit pour débuter la céramique : comprendre et choisir sa terre

2- Designer des bijoux en céramique

Sur quoi mettre l’accent ?

Fabriquer un bijou en porcelaine sans réfléchir à sa forme à l’avance peut vraiment limiter les possibilités créatives. Créer un design de bijou peut se faire grâce à des croquis sur papier (comme je l’explique dans mon article, le dessin, le meilleur ami du céramiste) ou bien à l’aide d’un logiciel de graphisme. Mais si c’est une forme extrêmement simple, une maquette en argile peut faire l’affaire.

Vous pouvez aussi expérimenter directement dans la matière. Façonner des perles ou des objets ronds, rouler de petites plaques, ou utiliser des retailles (restants d’argiles) qui ont un aspect très organique, peut être tout aussi intéressant.

Quel niveau de détail atteindre ?

Je vous conseille de commencer par des formes simples, par exemple fabriquer des bijoux en porcelaine plats, ou tout en rondeur est un bon début. À plat on peut découper facilement une forme à l’emporte pièce, ou au couteau avec un modèle. En rondeur on peut façonner la pièce à la main. Les angles et recoins d’un bijou rectangulaire sont toujours un défi, car ils peuvent s’user, se déformer, se boucher avec la glaçure, etc. Dans ce cas là, je recommande plutôt un moulage de la pièce, sauf si on cherche un effet organique.

3- Façonner des bijoux en porcelaine

faire des bijoux en céramique

Les outils

Les troueurs permettent de percer  des trous importants dans une grosse pièce en récupérant l’excès d’argile. Les perceuses vont au contraire repousser l’argile.

À défaut on peut les remplacer par des aiguilles de potier. Pour toutes les autres découpes, un couteau de potier (ou un couteau à légume à lame lisse) fera l’affaire.

 

Ma méthode de façonnage

Dans l’exemple ci-dessus, je vous montre un bijou dont la forme est facile à obtenir à partir d’une boule. Il suffit de toujours peser la même quantité d’argile pour avoir des bijoux de formes régulières.

Je roule la boule d’argile entre mes mains jusqu’à lui donner la forme d’un coquillage conique. J’ajoute une deuxième boule plus petite à l’extrémité. À ce stade, nul besoin de coller les éléments à la barbotine, l’argile est suffisamment humide.

Une fois plus rigide, mais encore humide, je la perce de part en part avec une perceuse (un outil qui ressemble à une mèche de perceuse électrique avec un manche en bois). Ce sera l’accroche où je ferais passer ma chaîne. Après quelques essais vous saurez à quel moment percer.

4- Poncer et décorer les surfaces

Le décor de la pièce est une étape cruciale lorsqu’on veut fabriquer des bijoux en porcelaine de belle qualité. Un décor dessiné à la va vite, un émail terne, trop dilué ou mal appliqué pourrait complètement dénaturer l’aspect de votre pièce.

couleurs glaçures poteries

Colorations

Il est possible de colorer une pièce avec des engobes, des sous-glaçures, des glaçures ou encore des oxydes. Les effets obtenus sont tous différents et les variations infinies.

On peut développer ses propres glaçures ou les acheter dans le commerce pour obtenir des variations de couleurs vraiment étonnantes. Pour ma part, j’ai développé une glaçure à effet craquelé, combinée avec des sous-glaçures commerciales de la couleur de mon choix.

 

Les effets de textures et effets de décor

Il est aussi possible de rouler des éléments sur l’argile comme de la dentelle ou des végétaux pour ajouter un effet de matière au bijou. On peut aussi dessiner, gratter, graver dans les surfaces enduites d’engobes pour créer d’autres effets de surface (voir mon article : décor sur argile à l’engobe).

 

Le ponçage

On utilise des papiers à poncer de différents grammages. De plus en plus fins à mesure que la pièce sèche. Le moment idéal du ponçage est sur une pièce sèche, avant et après la première cuisson. On pourra poncer la pièce finale également dans les zones sans glaçures, pour un toucher plus doux.

5- Cuire des bijoux en céramique

bijoux cuisson au four à céramique

Types de cuissons et précautions à prendre

Les cuissons se font dans un four à céramique, spécialement dédié à cette activité. Rapprochez-vous d’un céramiste ou d’un potier, ils sont souvent prêts à vous louer un espace dans leur four. Vous ne prendrez pas beaucoup de place avec des bijoux !

Il y a 2 cuissons. À la première, le “biscuit” ou “petit feu”, le four monte à une température de 900 à 980°C environ pour la porcelaine. À cette étape on peut poser les pièces les unes sur les autres sur les plaques de four.

Entre la première et la 2e cuisson vous appliquez votre glaçure.

À la 2e cuisson, autour de 1280 degrés, votre bijou va se vitrifier, c’est à dire que la glaçure va entrer en fusion sous l’effet de la chaleur. Cela signifie que tout ce qui entre en contact avec la surface va fusionner. Cela inclut vos plaques de four, mais aussi les bijoux entre eux !

Attention donc à laisser une zone sans glaçure !

Sans cette précaution vous aurez perdu vos bijoux, et abîmé les plaques au passage ! 😱

Si vos bijoux sont plats, appliquer une couleur d’un seul côté résout le problème.

Ma méthode de cuisson

Comme mes pièces sont totalement émaillées, j’ai élaboré une petite structure pour les soutenir dans le vide, faite d’un métal qui résiste à très haute température et de deux supports déjà cuits et percés de trous.

bijoux porcelaine support cuisson

6- Faire la finition des bijoux

faire des bijoux en porcelaine

Or et autres métaux en 3ème feu

Il est tout à fait possible de faire ce qu’on appelle un 3ème feu pour ajouter des touches d’or ou d’argent.

L’or est vendu sous forme d’huile et d’or mélangé qui indique le nombre de carat. Mais l’application est délicate et les gaz qui s’échappent du four très toxiques. Il vaut donc mieux être accompagné au début de sa pratique.

 

Limer la glaçure coupante

L’émail est coupant comme du verre, si certains éléments sont restés anguleux, ils peuvent donc blesser. Heureusement, on peut polir son bijou émaillé.

 

Monter son bijou en céramique

La dernière étape pour fabriquer des bijoux en porcelaine consiste à monter le bijou sur une chaîne en métal. En tant que bijoutiers vous êtes les spécialistes en ce domaine. Mais j’attire votre attention sur le fait qu’un bijou en argile réduit d’environ 8 à 12% voir plus, selon la terre utilisée. Pour être sûr de la taille des trous sur la pièce finale, il vaut mieux faire des tests de cuisson. Je vous conseille d’acheter vos anneaux et chaînes de montage en gros une fois la pièce réalisée.

Commencer à travailler avec des formes simples, prendre un cours sur les bases du modelage, ou contacter un céramiste pour faire des essais de cuisson dans son four va faciliter votre démarche. Mais vous pouvez aussi vous lancer seul(e). La création de bijoux en céramique est un domaine très accessible et vraiment fascinant pour commencer à manipuler l’argile ! Si vous voulez en savoir plus sur toutes les possibilités qui s’offrent à vous avec cet artisanat, et vous joindre à une communauté d’apprentis céramistes, retrouvez moi sur mon blog neo-ceramistes.com !

 

Crédit photo : Émilie Coquil

Crédit photo image ch.4 décor : envato (j’ai la licence)

Cet article comporte 2 commentaires
  1. Article fabuleusement intéressant , c’est le genre de bijoux que j’aurai aimé aussi créer . De toute façon j’ai toujours trouvé que l’artisanat avait quelque chose de magique partir de rien , un fil , de la terre , de la pierre , un morceau de bois et en faire un objet unique qui n’appartiendra qu’à vous 🙂
    Bonne soirée

    1. Caroline R. dit :

      Merci pour ce commentaire ! Je suis contente que l’article te plaise 🙂 Effectivement, créer un objet de ses mains est magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

Recevez votre cadeau : Le guide pratique pour bijoutiers débutants