Site Loader
borax brasure

Vous souhaitez vous lancer dans le brasage ? Peut-être avez-vous déjà entendu dire que pour faire une brasure, il est indispensable d’utiliser du borax, ou un autre fondant. Mais pourquoi ? À quoi sert le borax ? Comment l’utilise-t-on ? Faut-il acheter du borax en pain ou du borax en poudre ? Le Collobore, le Firescoff , le Flux ou encore l’acide borique, sont-ils plus appropriés ? Quels sont les dangers liés à l’utilisation de tels produits ? Zoom sur les fondants que l’on utilise en bijouterie 😉

Utilité du borax

Brasage

brasure d'argent
Brasage d’une bague jonc

Le borax est en fait un ce qu’on appelle un fondant. C’est-à-dire, une substance qui permet à la brasure de couler de manière fluide, tout en empêchant l’oxydation du métal.

En effet, si vous avez déjà fait un recuit, ou essayé de faire une brasure, vous avez certainement remarqué que le métal (argent 925, laiton ou cuivre par exemple), a tendance à noircir sous la flamme de votre chalumeau. C’est une réaction tout à fait normale.

Le problème est que cette oxydation empêche le brasage de se faire. En effet, il est important de se rappeler que trois conditions sont essentielles pour réussir son brasage. La première est que les surfaces à braser doivent être parfaitement jointives. La deuxième est que la chaleur doit être bien répartie dans les deux éléments que l’on veut assembler, puisque la brasure a tendance à aller vers le point le plus chaud. Et la troisième est que le métal doit être parfaitement propre (donc pas d’oxydation, ni d’impuretés). C’est là que le fondant, généralement du borax, intervient.

Lingotage

Creuset et grenaille d’or

Le borax est également utilisé lors du lingotage, c’est-à-dire lors de la fabrication de lingots. Afin de pouvoir être versé dans la lingotière (moule en fonte), il faut préalablement faire fondre le métal. On place donc la grenaille (grains de métal pur ou de l’alliage que l’on souhaite utiliser, par exemple d’argent 925), et éventuellement des retailles de plaques ou de fils de mêmes natures dans un creuset. Il s’agit là d’un récipient dans lequel on va fondre le métal. Généralement, on prépare le creuset avant son tout premier usage en saupoudrant du borax sur le fond, que l’on va ensuite chauffer pour qu’il se vitrifie, empêchant ainsi le métal d’entrer directement en contact avec le creuset.

Consistance idéale du borax

On trouve chez les fournisseurs, du borax en poudre ou en pain. Pour pouvoir les utiliser, il faut les mélanger à de l’eau, afin d’obtenir une consistance qui ne soit ni trop liquide, ni trop solide. Dans l’idéal, je trouve que la consistance d’une crème (comme une crème de main ou de visage) est parfaite.

Pour le borax en poudre, c’est relativement facile. Il suffit de mettre la poudre dans un récipient, de préférence en verre et avec un couvercle (pas besoin de chercher loin, les pots de compote pour bébé Blédina sont parfaits pour cela), et d’ajouter de l’eau petit à petit, jusqu’à ce qu’on ait atteint la consistance désirée.

plat en grès pour borax
Ptat en grès

Concernant le pain de borax, il faut avoir un plat en grès, dans lequel on met une petite quantité d’eau. Par la suite, on frotte le pain sur le fond du plat, jusqu’à ce que, encore une fois, on obtienne une consistance crémeuse.

Application du borax

Lorsque le bijou est prêt à être brasé, il suffit d’appliquer une petite quantité de borax à l’endroit où la brasure va se faire. Pas besoin d’en mettre trop, au contraire, cela empêcherait la brasure de bien couler. Pour cela, vous pouvez vous aider d’un pinceau, de préférence en vrais poils.

Lorsque le borax est appliqué, vous pouvez commencer à chauffer la pièce en vue de faire votre brasage. Dans un premier temps, l’eau contenue dans le mélange va s’évaporer, et le borax va se vitrifier. Une fois qu’il n’y a plus d’eau (donc plus de bouillonnement), vous pouvez déposer votre brasure. Lorsque les deux éléments sont brasés et le métal refroidit, il ne vous reste plus qu’à mettre votre bijou dans le déroché afin de dissoudre le borax et l’oxydation qui s’est formée sur le reste du métal.

Les autres sortes de fondants

Le borax n’est pas le seul type de fondant que l’on peut utiliser pour le brasage. En effet, il en existe d’autres, souvent composés de borax, mais dont les recettes varient. Je vous fais un petit topo ici, qui, bien sûr, est loin de recenser toutes les marques et sortes de fondant qui puissent exister 😉

Le Collobore

Le Collobore est un mélange de borax et d’eau (et peut-être même d’autres composés), très apprécié des bijoutiers et joailliers. Comme il est hautement volatile, il est important de bien refermer le flacon après chaque usage.

Le Handy Flux

handy flux
Handy Flux

Si vous suivez ma chaîne YouTube, vous m’avez certainement déjà entendu parler de flux. Il s’agit tout simplement de fondant. J’emploie le mot flux parce que j’utilise principalement du Handy Flux. Ce fondant qui contient du fluorure de potassium fonctionne de la même façon que le borax. Il est vendu en pot, mais sa consistance n’est pas assez crémeuse pour qu’il soit utilisé comme tel. J’en prélève alors une certaine quantité que je place dans un pot en verre refermable et j’y ajoute un peu d’eau.

Le Firescoff

firescoff
Firescoff

Le Firescoff est un produit assez récent. D’après le fabricant, il ne contient aucune substance toxique, cancérigène ou mutagène (greenwashing ou pas, je ne peux pas vous le confirmer). Apparemment, il permettrait également de limiter l’apparition des taches de feu (peau de feu) sur l’argent 925. Vendu en spray, il suffit de le vaporiser à l’endroit où l’on souhaite faire la brasure.

Je viens tout juste de m’en commander pour le tester, puisque plusieurs personnes m’ont demandé mon avis là-dessus. Je ferai donc une mise à jour dès que cela sera fait 😉

L’acide borique

L’acide borique peut également être utilisé comme fondant, puisqu’il empêche l’oxydation. Mais à mon sens, sa grande utilité réside dans le fait que, dans le cas de l’argent 925, il limite grandement l’apparition des taches de feu. Du moins, celles-ci sont beaucoup moins profondes et peuvent être simplement enlevées au polissage (du moins avec la pâte à polir que j’utilise : le Tripoli).

Cependant, je trouve que la brasure coule beaucoup moins bien quand on utilise seulement de l’acide borique. C’est pourquoi après avoir trempé mon bijou dedans, j’ajoute quand même mon fondant habituel à l’endroit que je veux braser. Certains bijoutiers utilisent également un mélange d’acide borique et borax comme fondant.

Cependant, il est important de savoir que l’utilisation de l’acide borique est à proscrire totalement lorsque l’on est enceinte.

Toxicité du borax

Le borax et l’acide borique étant notamment utilisés dans la fabrication d’insecticides en tant qu’ingrédients actifs, vous vous doutez bien que leur toxicité n’est pas à prendre à la légère. En effet, il est important de savoir que ces substances sont notamment classées toxiques pour la reproduction, par la réglementation européenne n°1272/2008. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous laisse lire cette fiche toxicologique de l’INRS.

Malgré cela, il est important de ne pas entrer dans un état de panique. En effet, un bijoutier n’ingère pas directement le borax. À moins qu’il ne soit tombé sur la tête 😉 Vous ne devriez pas être incommodé si vous veillez à vous placer dans un endroit bien ventilé, et si vous évitez d’en inhaler les vapeurs. Par contre, si vous êtes enceinte, ou si vous passez vos journées complètes à faire uniquement du brasage, il vaut mieux utiliser un masque, afin de bien vous protéger de ces vapeurs.

Et comme je l’ai dit plus haut, n’utilisez surtout pas d’acide borique si vous êtes enceinte.

La toxicité de ce type de produits est souvent quelque chose qui inquiète les bijoutiers débutants. Cependant, il n’existe pas à l’heure actuelle de produit dont la non-toxicité a été largement prouvée. Et comme vous l’aurez compris, le fondant est indispensable lorsque l’on souhaite faire une brasure, puisque c’est grâce à lui que les surfaces resteront propres, libres de toute oxydation et de toutes impuretés. La solution réside donc dans les précautions à prendre autour de l’utilisation de ces substances, à savoir, une bonne ventilation et éventuellement, l’utilisation d’un masque à cartouches.

Maintenant que vous connaissez l’essentiel à savoir sur les fondants, à vos chalumeaux ! 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 1

2 Replies to “Le borax en bijouterie : ce qu’il faut savoir”

  1. pondemer dit :

    bonjour
    merci pour le guide que je lirai tranquillement chez moi
    au plaisir

    1. Caroline R. dit :

      De rien 🙂 J’espère que le guide te plaira !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez votre cadeau : Le guide pratique pour bijoutiers débutants