skip to Main Content
Bijoux En Verre De Murano : Zoom Sur Ce Matériau

Les bijoux sont fabriqués et portés depuis l’aube de l’histoire de l’humanité. À travers les siècles, leur style a évolué, et les techniques employées et les matériaux utilisés se sont diversifiés. Parmi ces derniers, on retrouve le célèbre verre de Murano. Ce verre, issu du savoir-faire des maîtres verriers établis à Venise, a permis la création de nombreux objets, mais aussi de bijoux aux couleurs sublimes. À travers cet article, je vous propose de découvrir l’histoire de ce matériau, et comment les souffleurs et fileurs de verre fabriquent des bijoux en verre de Murano.

 

Cet article a été rédigé par Michèle Richer, créatrice française de bijoux en verre de Murano, qui travaille en étroite collaboration avec les verriers de Murano depuis plus de 20 ans. Découvrez l’histoire de Michèle ici.

 

Le verre de Murano nous fait rêver depuis toujours tellement sa renommée est connue dans le monde entier. Nous allons, à travers cet article, vous transporter dans cet univers incroyable, vous faire voyager et vous expliquer tous les secrets de ce travail artisanal …

De ce fait, il ne faut pas croire que la fabrication d’un bijou en verre est à la portée de tous ; le « Do it yourself » n’est pas valable pour une matière telle que celle-ci. Il faut des années d’expérience pour la maîtriser…

Un peu d'histoire

Et oui !! pour comprendre comment fabriquer un bijou en verre de Murano, il faut d’abord comprendre l’histoire de cette île.

Murano est une île située juste en face de Venise en Italie où sont regroupés la majorité des maîtres verriers d’excellence.

Venise Et Murano

L’histoire des verriers de Murano commence au 13ème siècle.

Auparavant, les verriers étaient installés à Venise mais c’était trop dangereux.

En effet, pour faire fondre les silices, les sables et les divers composants qui font du verre, on utilise des fours à verre chauffés à l’époque au bois. Or, les toits des maisons privées autant que des établissements professionnels étaient tous constitués d’une charpente en bois. De plus les constructions étaient très proches les unes des autres. Or, les verreries, souvent par accident, s’enflammaient et pouvaient de fait, détruire des quartiers entiers….

Il a donc été décidé, en 1291, par les autorités Italiennes, de déménager toutes les verreries de Venise sur l’île de Murano située juste en face afin de les isoler des habitations.

Le 2ème avantage à cet isolement était de préserver les secrets des recettes de fabrication du verre ainsi que les savoir-faire humains si précieux.

Le verre de Murano c’est quoi ?

En fait, le verre de Murano est très particulier. Les verriers de Murano ont su développer, grâce au sable provenant directement de la Lagune, (Lagune : Étendue d’eau de mer, comprise entre la terre ferme et un cordon littoral) un verre très pur, très transparent. Ce sable avait une qualité de grain exceptionnel qui donnait ainsi un éclat inimitable au verre de Murano.

Aujourd’hui ce sable de la lagune est remplacé par le sable provenant de Fontainebleau !! et oui ! en France à 70 kms de Paris. Celui-ci contient très peu d’oxyde de fer et d’alumine, et a une taille de grains régulière. Il est donc idéal pour participer à la composition d’un verre transparent de qualité.

sable et silice

Connaissez-vous la différence entre le verre et le Cristal ?

Car en effet il ne faut pas les confondre ! on entend souvent parler du cristal de Venise mais c’est faux !

La différence entre le verre et le cristal c’est le plomb. Il n’y en a pas dans le verre tandis qu’il est présent dans le cristal.

Plomb 2

Les hommes qui façonnent le verre de Murano

Et oui, la matière première est primordiale mais sans les mains de l’homme elle n’existe pas et ne prends pas vie.
Il faut des années d’expérience pour maitriser cette matière, si malléable, si changeante, si dangereuse…

En effet, il faut chauffer le verre à environ 1700 degrés pour que les silices commencent à se mélanger, à fondre et il faut sans cesse le maintenir à température élevée pour pouvoir le façonner. Les maîtres verriers de Murano maîtrisent à merveille ce savoir-faire.  Souvent les techniques, les secrets de fabrications se passent de générations en générations même encore aujourd’hui.

Plusieurs techniques autour du verre de Murano

En effet, soit les verriers travaillent de grosses pièces de verre pour réaliser des luminaires, des vases, des coupes par exemple… Dans ce cas, ils utilisent des fours à verre (chauffés au gaz aujourd’hui) à l’intérieur desquels sont installés des creusets. Le verre y est maintenu en fusion. Un creuset par couleur. Les verriers viennent ensuite, à l’aide de grosses cannes en métal, prélever de ces différentes couleurs de verre pour les façonner selon le design défini.

Boule De Verre
Luminaires Dessins 5

Soit ils travaillent de petites pièces en verre, comme des bijoux par exemple. Dans ce cas ils utilisent des baguettes de verre qui sont travaillées à la flamme d’un chalumeau.

Verre De Murano
Verriers Milodina Au Travail
Verre De Murano 2

Comment fabrique-t-on un bijou en verre de Murano ?

Nous y sommes ! Il me semblait nécessaire de vous expliquer en amont un peu d’histoire et de technique pour mieux comprendre maintenant le sujet de cet article.

Vous l’avez maintenant compris, le verre de Murano est un art artisanal d’exception.

Pour fabriquer des bijoux en verre, les verriers utilisent donc un chalumeau.

Leur matière première sont des baguettes de verre pleines ou creuses selon l’usage souhaité. Ils utilisent des baguettes pleines pour étirer le verre, des creuses pour souffler le verre.

Ces baguettes sont façonnées à Murano, par des verriers qui ne fabriquent que des baguettes de verre…. Chacun sa spécialité.

baguettes de verre-murano

Le verrier qui réalise des bijoux en verre (ou tout autre petites pièces) doit d’abord chauffer cette baguette pour la ramollir, parfois l’affiner et parfois en faire plusieurs baguettes plus fines… il y a souvent un gros travail de préparation.

Puis la magie opère…

L’œil aiguisé, les mains au savoir-faire exceptionnel savent transformer cette matière inerte en un objet qui prend vie, qui apparait au fur et à mesure sous vos yeux comme par magie.

Ces images et vidéos seront bien plus explicites que tous les discours…regardez et laisser vous transporter…

Verre De Murano 2
Verre De Murano 2
Verre De Murano 3

On comprend alors, sous une apparence de facilité, qu’un geste n’est pas anodin, que chaque mouvement est précis, délicat, ajusté.

Mais pour en arriver au bijou final, malgré toute l’expérience acquise, le verrier doit réaliser plusieurs prototypes pour comprendre justement quels seront les gestes les plus adéquats pour arriver à un résultat optimal.

Par ailleurs, chaque couleur de verre réagit différemment ; parfois plus souple comme du chamallow, parfois beaucoup plus dure et résistante. Le verrier doit sans cesse s’adapter à la matière…

Une créatrice française de bijoux en verre de Murano

Je me nomme Michèle Richer. Je suis la fondatrice de la marque MILODINA, architecte d’intérieur de formation et je travaille avec les verriers de Murano depuis plus de 20 ans. Auparavant autour des luminaires pour une grande maison parisienne et depuis 4 ans à mon compte autour des bijoux. Je dessine des bijoux en verre de Murano haut de gamme, élégants, épurés mettant en valeur la quintessence du geste du verrier. J’accompagne les verriers à la mise au point des prototypes de mes bijoux qu’ils façonnent dans leurs ateliers puis je finalise le montage des parties métalliques du bijou. Découvrez mes créations ici.

Bague Dolce Doré Profil
Bague-venus-filigrane-verre-murano-milodina-sur-verdure

Conclusion

On comprend mieux, maintenant, comment on fabrique un bijou en verre de Murano et pourquoi le verre de Murano est réputé dans le monde entier, pourquoi ce savoir-faire est unique, pourquoi aussi il est d’un certain prix…

 Il faut des années d’expérience et une matière première de très grande qualité pour arriver à un objet d’exception.

C’est l’opposé du travail industriel. Tout est artisanat d’art, gestuelle affutée, expérimentée, où l’homme est au centre de cette chorégraphie. Un monde féérique que les designers internationaux ne cessent de découvrir et d’utiliser.

Un bijou façonné à Murano est l’assurance d’avoir une pièce unique réalisée à la main et de grande qualité.

Attention aux mauvaises copies à bas prix ; il y en a beaucoup qui proviennent de Chine…

 

Crédit photos : Gracieuseté Michèle Richer

Cet article comporte 6 commentaires
  1. SANDRINE VUILLEMARD dit :

    Un grand merci Caroline pour cet article !
    Une véritable dédicace que tu me fais là 😉
    A bientôt !
    Sandrine.

    1. Caroline R. dit :

      De rien ! Contente qu’il te plaise 😉

  2. Chouaib Benhaddou dit :

    Le sujet de l’article est très intéressant bravo.

  3. Bonjour, je suis artiste fileuse de perles et créatrice de bijoux en Ile-de-France. J’ai été surprise de voir cet article ! Le métier de verrier à la flamme est si méconnu ! Pourtant en France depuis plus de 20 ans, notre communauté s’agrandit et nous sommes nombreux à faire vivre cette discipline ! Nous parlons beaucoup du verre de Murano et des perles vénitiennes, mais nous avons aussi un beau savoir faire en France avec un identité aussi influencée par les perles gauloises, merovingiennes et viking. Nous fabriquions aussi du verre ici en France et nombreuses étaient les fileuses de perles de verre qui travaillaient pour la haute couture dans les années folles notamment ! Coco Chanel, Simon et Simon ou encore la Maison Rousselet ont beaucoup travaillées avec les fileuses… Bon c’est un sujet vaste, je suis contente que le verre au chalumeau soit mit en lumière ici car les perles de verre sont étroitement liées au monde de la bijouterie. Merci !

    1. Caroline R. dit :

      Coucou Nathalie, merci beaucoup pour toutes ces informations très intéressantes 🙂 Je suis contente que l’article t’ait plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez en cadeau : Le guide pratique pour bijoutiers débutants