skip to Main Content
Bijoux Africains : Focus Sur Le Projet Toolbox Initiative

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de retrouver Matthieu Cheminée pour une interview concernant son magnifique projet : Toolbox Initiative. En quelques mots, il s’agit d’offrir des outils aux bijoutiers Africains les plus démunis. Accompagné de son associé Tim McCreight, un joaillier nord-américain, il parcourt régulièrement les routes d’Afrique de l’Ouest à la recherche de talentueux créateurs de bijoux africains.

Si vous aussi êtes intéressé par les créations africaines et que vous êtes inspirés par les initiatives humanitaires, voici tout ce que vous devez savoir sur le projet Toolbox Initiative.

Où en sont les créateurs de bijoux africains ?

bijoux africains

Dans son interview précédente, Matthieu Cheminée nous parlait de son parcours et de sa passion pour le poinçonnage. Aujourd’hui, il nous parle de son amour pour l’Afrique et de la réalité quotidienne des bijoutiers Africains.

Matthieu a énormément voyagé en Afrique de l’Ouest. Au cours de ses déplacements, il a vite remarqué que différentes réalités se côtoient dans tous les pays africains. D’un côté, certaines bijouteries présentent des vitrines remplies d’or et les artisans qui y travaillent utilisent des outils de pointe tels que des laminoirs électriques, par exemple. Mais d’un autre côté, beaucoup de bijoutiers de campagne ou de banlieue ne possèdent presque rien. Leur vitrine ne présente qu’une ou deux chaînes en argent et ils doivent fabriquer leurs outils eux-mêmes, à la main.

Ce sont ces petits créateurs de bijoux qui intéressent Matthieu et Tim. Il faut dire que leur travail est fascinant : ils sont capables de limer et d’émeriser en se servant de la plante de leur pied comme d’une cheville de bijoutier ! Ils savent également créer leur plaque avec un simple marteau, sans aucun laminoir. Le plus extraordinaire, c’est qu’ils fabriquent des bijoux africains d’une beauté et d’une finesse incroyables.

Toolbox Initiative : qu’est-ce que c’est ?

toolbox initiative

C’est en visitant les ateliers de ces artisans que l’idée de Toolbox Initiative est apparue. En occident, on s’imagine qu’il faut plein d’outils pour fabriquer un bijou. Mais le fait d’admirer ces bijoutiers fabriquer une œuvre d’art à partir de rien a remis la nécessité de tant d’outils en perspective pour Matthieu. Cependant, si le savoir-faire traditionnel est primordial, la plupart des bijoutiers africains manquent cruellement de moyens techniques.

Depuis 1996, Matthieu se rend très régulièrement au Sénégal. À chacun de ses voyages, il apporte des outils à offrir en cadeau lorsqu’il visite un atelier de bijoux africains. Puis, Tim et Matthieu ont eu l’idée de s’associer avec des bijoutiers nord-américains afin de récupérer des outils en bon état et de les apporter aux artisans africains. C’est ainsi qu’est né Toolbox Initiative !

Dans chacun des sacs de Toolbox, on retrouve des outils divers et variés tels que des limes, des cadres et des lames de scie, des pinces, des marteaux, etc. Finalement, c’est un peu le principe du père Noël : on récupère, on amène et on distribue.

Que propose encore Toolbox Initiative ?

bijouterie afrique

Que ceux qui n’ont pas d’outils à donner se rassurent, ils peuvent aussi donner de l’argent afin que Mathieu et Tim achètent des fournitures comme des filières, des balances ou encore du métal. En général, ils offrent 30 g de métal aux bijoutiers les plus démunis.

À ce propos, Matthieu a partagé avec moi une histoire très touchante : alors qu’il se promenait à Ties, il rencontre un jeune homme qui fabriquait de fausses dents. Celui-ci n’avait qu’une seule chaîne dans sa vitrine et Matthieu a décidé de lui offrir 30 g d’argent. Environ deux ans plus tard, de retour à Ties, il découvre une vitrine remplie de bijoux africains. L’artisan lui explique alors qu’avec les 30 g d’argent il a pu fabriquer plusieurs pièces qu’il a vendues, puis il a réinvesti et ainsi de suite.

Dernièrement, grâce à Toolbox Initiative plusieurs bijoutiers du Togo, du Bénin, du Sénégal et de la Guinée ont reçu des formations. Il s’agit généralement de formation technique, comme le sertissage, par exemple. Mais Matthieu admet humblement que lors de ses voyages, il apprend plus des artisans qu’ils apprennent de lui.

Quelles sont les prochaines étapes de l’aventure ?

toolbox travel

Pour aller plus loin, la joyeuse équipe a créé Toolbox Travel. Grâce à cette nouvelle initiative, Matthieu et Tim emmènent avec eux en Afrique de l’Ouest quatre à six bijoutiers nord-américains ou européens. Chacun emporte une valise d’outils à offrir aux créateurs de bijoux africains.

Pendant une dizaine de jours, l’équipée rencontre des artisans locaux et apprend de nouvelles techniques. Cela peut être la gravure touareg ou la forge de chaînes, par exemple. C’est un séjour intense, mais l’échange des compétences profite à tous !

Mais ce n’est pas tout : les deux joailliers se rendront prochainement au Sénégal pour un projet de grande envergure. En effet, ils souhaitent faire connaître les bijoux africains à travers une exposition internationale. Ils comptent donc partir à la recherche d’une dizaine de talentueux artisans et leur offrir tout le matériel nécessaire, métal et pierres inclus. Dans l’idéal, ils aimeraient trouver des bijoutiers possédant une compétence et une technique particulière afin de mettre en avant le côté culturel et original de la bijouterie africaine.

Bien entendu, je ne manquerai pas de vous en parler dès que le projet aura pris forme !

Je vous remercie d’avoir lu cet article ! Pour en savoir plus sur le projet Toolbox Initiative, rendez-vous sur le site internet et le groupe Facebook ?

Cet article comporte 1 commentaire
  1. Très joli et émouvant reportage, une belle initiative de ces deux bijoutiers passionnés. Merci beaucoup, 100 % d’accor avec ce que Matthieu dit au début, trop de tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

Recevez votre cadeau : Le guide pratique pour bijoutiers débutants