Comment utiliser l’Argentium pour fabriquer des bijoux ?


Les métaux /

L’Argentium est un alliage d’argent qui a été développé durant les années 90, par le métallurgiste Peter Johns, de la Middlesex University à Londres. Aux dires de beaucoup, ce métal semble être assez miraculeux, notamment grâce à ces propriétés anti-ternissement. Dans cet article, je vous présente les diverses informations que j’ai pu recenser sur les sites internet des différents fournisseurs, mais également grâce à des témoignages de bijoutiers.

 

Propriétés de l’Argentium et comparaison avec l’argent 925

Il existe deux alliages d’Argentium : le 935 et le 960. Malheureusement, je n’ai trouvé que très peu d’informations sur le 960.

 

argentium vs argent 925

Source : www.argentiumsilver.com

 

Brasure et recuit de l’Argentium

Étant donné que ce métal possède un point de fusion plus bas que l’argent 925, il est conseillé d’utiliser de la soudure d’Argentium seulement. En revanche, concernant le flux, il n’y a aucune recommandation particulière.

Durant le recuit, l’Argentium prend des teintes plus pâles que le 925. Si le métal devient jaune ou orange clair, c’est le signe que la température est trop élevée, et que le métal risque de fondre.

Après qu’il ait été chauffé, que ce soit pour la brasure ou le recuit, une manipulation trop rapide pourrait provoquer des craquelures dans le métal. Il est donc préférable d’attendre que la lueur rouge ait disparue avant de le tremper dans l’eau. Et bien sûr, si la pièce contient des soudures, il vaut mieux attendre qu’elle ait totalement refroidit avant la trempe.

 

Solutions de dérocher pour l’argentium

Pour éviter la contamination avec d’autres métaux, il est vivement recommandé d’utiliser un contenant séparé pour le dérocher.

Par ailleurs, il est totalement déconseillé d’utiliser de l’acide fluorhydrique, car celui-ci dissout l’oxyde de germanium. Et comme nous le verrons un peu plus bas, c’est cet oxyde qui fait office de protection contre le ternissement.

En revanche, vous pouvez utiliser les solutions suivantes : le bisulfate de sodium, le sparex, l’acide phosphorique et l’acide sulfurique.

Limage et polissage

Les fabricants suggèrent d’utiliser des outils consacrés à l’Argentium. En effet, en utilisant des limes et brosses à polir qui ont servit à la fabrication de bijoux en argent 925, il peut y avoir une contamination de l’Argentium. Cette contamination se traduit par une diminution de la résistance au ternissement.

 

Résistance au ternissement

C’est grâce à la présence de germanium dans son alliage, que l’argentium résiste beaucoup plus au ternissement que l’argent 925. En effet, une fine couche d’oxyde de germanium se développe naturellement à la surface du métal, ce qui forme une barrière protectrice.

Il est possible d’accélérer la formation de cette couche par un traitement thermique de 100 °C durant 3 heures, dans un four domestique. Cependant, le bijou doit être parfaitement nettoyé avant le traitement.

L’oxyde de germanium n’étant présent qu’en surface, celui-ci « disparaît » lorsque le bijou est rayé. Cependant, la couche d’oxyde se régénère d’elle-même.

 

Marque déposée et enregistrement de licence

Afin de pouvoir utiliser l’appellation Argentium, vous devez obtenir une licence, en vous enregistrant sur le site www.argentiumsilver.com. Cela vous donne le droit d’utiliser le poinçon certifié, qui représente une licorne ailée. De plus, vous pourrez utiliser le logo officiel dans vos communications marketing

 

Si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à “liker” et à le partager à vos amis bijoutiers !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 3
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *