Site Loader
oxyder avec des oeufs

Remplacer les produits chimiques dans son atelier

En bijouterie, on utilise une panoplie de produits chimiques, relativement toxiques et donc néfastes pour la santé. Cela peut d’ailleurs être une source d’inquiétude pour certaines personnes, et surtout pour les bijoutières enceintes.

En effet, attendre un bébé inclus beaucoup de responsabilités en ce qui a trait à la santé. L’utilisation des produits chimiques ne doit donc pas être prise à la légère. Cependant, cela veut-il dire qu’il faut arrêter de créer des bijoux durant toute sa grossesse ? Pas forcément. 

Évidement, il faudra s’adapter à beaucoup de choses. Le fait d’avoir un gros ventre rend le travail à l’établi plus difficile. Il faudra aussi prendre des pauses régulièrement, surtout lorsque l’on a tendance à souvent travailler debout. Les travaux plus difficiles pour le corps, comme le martelage, devront être évités. Enfin, il sera plus que nécessaire de porter un masque avec filtre, afin de se protéger des inhalationsToutefois, concernant ces dernières, sachez qu’il est possible de remplacer certains produits chimiques, comme le flux, le dérocher et l’oxydant, par des produits plus naturels. 

Sans plus attendre, je vous présente les 6,5 produits alternatifs que j’ai testés pour vous ! 

 

1- L’oxydant aux œufs durs

Une manière très simple de noircir un bijou en argent est d’utiliser des œufs durs. En effet, le jaune d’œuf contient du soufre, l’élément principal utilisé dans les solutions oxydantes pour bijoux.

Mais pourquoi vouloir noircir un bijou me demanderez-vous ? Parfois, lorsqu’il y a de la texture sur le métal, il peut être intéressant d’oxyder* le bijou pour faire ressortir les motifs. En effet, en polissant légèrement les parties plus élevées, il ne reste du noir que dans les creux.

 

 

Donc, pour cela, la recette est très simple. Faites cuire deux œufs durs et placez-les dans un sac ou un récipient refermable. Coupez les œufs en deux, afin de laisser apparaître le jaune. Placez votre bijou au milieu et refermez le contenant. Au bout de quelques dizaines de minutes, votre bijou devrait avoir noirci. Par contre, il faut noter que toutes les parties qui touchent le contenant ne s’oxydent pas, car elles ne sont pas en contact avec les vapeurs de soufre produites par le jaune d’œuf. Il faudra donc peut-être s’y prendre à plusieurs fois pour oxyder le bijou au complet.

*Le vrai terme est “sulfurer”.

 

oxyder avec des oeufs

 

2- Le dérocher au sel et vinaigre

À mes débuts, j’avais installé mon établi dans mon salon, et j’ouvrais grand les fenêtres en guise d’aération. Toutefois, ayant de jeunes enfants à la maison, je m’inquiétais un peu des vapeurs que pouvais produire mon dérocher. En effet, même si je ne travaillais jamais lorsque mes filles étaient là, je voulais à tout prix garder un environnement sain pour elles. J’ai donc utilisé pendant plusieurs mois ce type de dérocher. 

Il s’agit en fait d’une solution à base de vinaigre et de sel, chauffée dans une mijoteuse (à ne pas porter à ébullition). La recette est simple : 250 ml de vinaigre blanc et 15 ml de sel. Vous pouvez couper avec de l’eau, mais la solution perdra en efficacité.

Évidement, les oxydes mettent un peu plus de temps à se dissoudre que dans un vrai dérocher, mais au moins, c’est 100 % naturel et sain. Par contre, attention aux vapeurs de vinaigre qui sont très fortes. Il faut bien aérer son atelier.

 

3- Le désoxydant au sel, au bicarbonate et à l’aluminium

Pour désoxyder un bijou, on peut bien sûr le repolir. Cependant, il arrive parfois que l’oxydation se soit installée dans des creux peu accessibles aux brosses à polir. C’est là que ce désoxydant devient intéressant. 

La démarche est simple. Prenez un plat en verre ou en plastique (pas de métal), et placez une feuille d’aluminium dans le fond. Déposez-y votre bijou et recouvrez-le d’eau bouillante. Versez ensuite une cuillère à café de sel et une cuillère à soupe de bicarbonate de soude. La solution devrait se mettre à bouillonner. Si le bijou reste noir, c’est soit parce qu’il n’y a pas assez de bicarbonate (dans ce cas, rajoutez-en), soit parce que le bijou ne touche pas l’aluminium. En effet, c’est en les mettant en contact que la réaction d’oxydoréduction peut avoir lieue. 

Pour réaliser cette expérience, je me suis servie de la même bague que j’ai oxydée avec les œufs. Du coup, vous pouvez voir le résultat avant et après. Seul bémol, la zone près de ma brasure est restée oxydée. Peut-être est-ce dû à sa composition.

 

désoxyder l'argent

 

4- Le nettoyant aux huiles essentielles

Lorsque l’on poli un bijou, il reste souvent des dépôts de pâte à polir, et ceux-ci sont parfois très difficiles à enlever. La solution habituelle est d’utiliser une machine à ultrasons et/ou un jet de vapeur pour aller déloger ces restes de pâte à polir. Cependant, tout le monde n’a pas les moyens d’investir dans ce type de machine. De plus, les produits nettoyants mis dans l’ultrason ne sont pas forcément très bons pour la santé.

Alors voici une autre alternative écologique qui pourra vous aider à nettoyer vos bijoux après le polissage : les huiles essentielles. Et oui, cela paraît tout bête, mais quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’orange sur votre bijou, aidera à décoller la pâte en quelques secondes. En plus, ça sent bon 😉

5- Le nettoyant au liquide vaisselle

Si jamais vous n’avez pas d’huiles essentielles dans votre atelier, sachez qu’il est aussi possible de faire décoller la pâte à polir en plongeant pendant quelques minutes votre bijou dans de l’eau très chaude avec du liquide vaisselle. Une fois que la pâte aura ramolli, vous pourrez l’enlever en frottant délicatement avec une brosse à dents (évitez de prendre la vôtre !).

6,5- Les alternatives peu concluantes

Et oui, tous mes tests n’ont pas été très concluants. En effet, afin de pouvoir vous proposer ces alternatives, j’ai fait de longues recherches sur le web. Mais au lieu de vous copier-coller les recettes, je les ai testées une à une. Et heureusement, car j’en arrive à la conclusion que deux d’entre elles ne sont pas suffisamment satisfaisantes. Je vous les présente quand même, pour votre culture générale de bijoutier 😉

1- Le flux aux pommes de pin

Ce fut ma plus grande déception. Franchement, je nourrissais beaucoup d’espoir dans cette recette, mais malheureusement, je ne la trouve pas optimale. Ce flux est en fait un mélange d’écailles de pommes de pin (cocottes au Québec) et d’éthanol dénaturé.

Même s’il est vrai qu’il empêche l’oxydation durant quelques secondes, cela n’est pas suffisamment long pour réaliser un bon brasage.

Dans la recette, il était stipulé qu’il fallait qu’il y ait de la sève sur les pommes de pin. Peut-être que les miennes n’en contenaient pas en assez grande quantité. Je pense donc la réessayer un jour, en récoltant plus de sève.

 

produits chimiques

 

2- Le dérocher au jus de cornichon

Cette recette est toute simple. Il suffit d’acheter un pot de cornichons (pickles), de faire chauffer le jus dans un bain-marie et de tremper son bijou dedans. Cependant, même s’il sent beaucoup plus bon que le dérocher au vinaigre, je l’ai trouvé moins efficace. Il a dissous mon flux sans problème (pas de surprise pour ça), mais après avoir laissé ma pièce tremper pendant une demi-heure, il restait encore des traces d’oxydation… Peut-être qu’en rajoutant du vinaigre, cela fonctionnerait mieux. À re-tester !

 

Dérocher pickle

 

Voilà, vous connaissez maintenant 5 alternatives écologiques (concluantes) aux produits chimiques que vous pouvez utiliser dans votre atelier. Certaines sont assez connues et peut-être les avez-vous déjà testées. D’autres par contre, sont beaucoup plus surprenantes.

Si jamais vous connaissez d’autres recettes, partagez-les dans les commentaires. Cela servira sûrement à quelqu’un 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 23
  •  
  • 3

4 Replies to “6,5 alternatives écologiques aux produits chimiques”

  1. Isabelle dit :

    excellent article!! merci À TOI! je me posais la question de mettre le bijou directement dans l oeuf et refermer avec l autre moitié ?..est ce que l oxydation fonctionnerait? ou ça doit être seulement par les vapeurs?

    1. Caroline R. dit :

      Merci 🙂 Franchement, je n’en ai aucune idée. Il faudrait essayer ! Par contre, si le bijou touche l’œuf, celui-ci ne sera plus vraiment comestible. Du coup, ça ne sera pas très écologique…

  2. Jade Pauzé dit :

    à Isabelle,
    L’oxydation avec l’œuf est une patine à ‘vapeur’ donc non, si ça touche ça n’oxyde pas. Aussi défaire l’œuf en petit grains (un peu comme pour faire un sandwich œuf et mayonnaise ) va permettre au soufre de se dégager dans l’air plus efficacement 🙂

    1. Caroline R. dit :

      Merci pour la précision Jade !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez votre cadeau : Le guide pratique pour bijoutiers débutants